Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Actualité à la Hune

Vendée Globe 2012-2013

Cinq idées reçues sur Port-Laf’

  • Publié le : 03/10/2012 - 00:01

Bord à bordDes prototypes, des voiles différentes, des réglages perso... La comparaison des performances des différents IMOCA n'a rien d'aisée, mais elle est pourtant indispensable.Photo @ Stanislas Thuret

La Vallée des fous, le Pôle Finistère Course au Large basé à Port-la-Forêt, en Bretagne Sud, en voilà un endroit qui génère les fantasmes ! Normal, c’est là que (quasiment) tous les skippers s’entraînent… Y compris une bonne part de ceux qui prendront le départ du Vendée Globe, le 10 novembre prochain ! Autant dire qu’à moins de deux mois de l’échéance, la ruche finistérienne est en ébullition et les stages de préparation se multiplient… L’occasion idéale de se rendre sur place, de voir comment tout cela fonctionne de l’intérieur et de vérifier cinq idées reçues.

 

> Le pôle de Port-la-Forêt est ouvert à tous.
Carte des pôlesDans le domaine de la course au large, seul le pôle de Port-la-Forêt est labellisé "Centre d'Excellence National" ; les autres sont de type "Régional". (Cliquez sur l'illustration pour l'agrandir.)Photo @ D.R. FFVFAUX. Théoriquement, le rattachement à un pôle agréé par le Ministère – qu’il soit national ou régional – n’a rien d’automatique : un skipper doit déposer sa candidature, présenter un palmarès ou des qualités évidentes, porter un projet, subir quelques examens médicaux et satisfaire à un certain nombre de tests physiques. Par ailleurs, il arrive que la personnalité d’un coureur complique son insertion au sein du pôle, ou que le climat général et les conditions de travail ne lui conviennent pas, ou encore qu’il ait quelques raisons personnelles de ne pas s’y inscrire...
Cette saison, Port-la-Forêt accueille 9 engagés sur le Vendée Globe, 4 skippers de MOD 70, 18 Figaristes et une vingtaine d’équipiers. (Voir le détail ci-dessous.)
Les autres coureurs sont donc autonomes ou rattachés à d’autres pôles. Par exemple, Kito de Pavant est à La Grande Motte, où se retrouve d’ailleurs depuis peu l’Artemis Offshore Academy des Figaristes anglais. Le champion de France Solitaire de Course au Large 2012, Morgan Lagravière, navigue quant à lui à St Gilles-Croix-de-Vie, au sein du Pôle Vendée. Mais ils peuvent quand même être invités à Port-Laf’ de temps en temps !

 

> Il y a un "formatage Port-la-Forêt".
FAUX.
Certes, il y a des équipements et des entrainements communs, des ressemblances, des manières de faire qui se retrouvent d’un skipper à l’autre…  Et surtout une "méthode Port-la-Forêt", très rigoureuse, qui a porté ses fruits. Mais il ne faut pas confondre «formation» et «formatage». Chaque skipper est libre d’organiser son projet et de naviguer quand il lui chante, comme le confirme le maître des lieux, Christian Le Pape : «Ils sont tous indépendants et autonomes. Ils font des choix qui leurs sont propres, mais en toute sérénité et avec conviction.» La preuve, dans leur préparation pour le Vendée Globe, Samantha Davies et Jean-Pierre Dick ont chacun fait appel à un coach extérieur à Port-la-Forêt : Tanguy Leglatin.

 

Christian Le PapeC'est Christian Le Pape qui a organisé les sept stages de préparation pour le Vendée Globe (le dernier a lieu en ce moment-même), en concertation avec ses coureurs. Photo @ D.R. Pôle France Finistère Course au Large

> Les skippers du Vendée Globe se disent tout et n’ont aucun secret les uns pour les autres.
La "méthode Port-la-Forêt"Chaque séance d'entraînement débute par un briefing et se termine par un débriefing durant lesquels les skippers échangent au maxiumum. La "méthode Port-la-Forêt" a depuis longtemps fait ses preuves, que ce soit en Figaro ou en IMOCA. Selon Christian le Pape, la force qu'auront ses coureurs du prochain Vendée Globe, c'est d'avoir élaboré leur projet en commun.Photo @ D.R. Pôle France Finistère Course au LargeVRAI et FAUX.
Christian Le Pape l’affirmait encore il y a moins de 15 jours : «Ils jouent tous le jeu, en mer comme à terre. Lors des entrainements au Vendée Globe en "faux solitaires", ils font réellement tout comme en solo. Ils donnent le maximum, ils ne cachent pas leur jeu. Jamais cela n’avait été aussi bien respecté auparavant. À terre, toutes les données techniques de tracé et de vitesse recueillies pendant les stages et les compétitions sont mises à disposition de tous.»
Pourtant, durant l’heure de débriefing de la séance du 18 septembre, quelques zones d’ombre subsistent… Si (presque) toutes les traces des skippers sont effectivement projetées au mur et seront en libre service sur le serveur informatique du pôle, de même que les vidéos tournées en mer par Christian Le Pape, tous ne répondent pas aux questions posées par leurs partenaires/adversaires avec la même précision. Nombre et volumes des ballasts, voiles embarquées, configuration… Samantha Davies (Savéol) explique : «On navigue sur des prototypes, donc c’est logique que l’on garde un peu nos secrets.» À croire qu’à moins de deux mois du départ, une pincée de mystère et quelques notes d’intox ne font pas de mal.

 

> Les experts se bousculent à Port-la-Forêt.
VRAI. Le premier nom qui vient à l’évocation de Port-Laf’, c’est celui de Michel Desjoyeaux, en tant qu’initiateur et acteur majeur du pôle depuis toujours. Puis, il y a Christian Le Pape et Loïc Ponceau qui organisent les entrainements en fonction des besoins des coureurs… Et puis, il y a les ressources extérieures régulièrement sollicitées par le pôle (comme le météorologue Jean-Yves Bernot), ou invitées à l’occasion (Jean-Luc Nélias est par exemple intervenu sur les voiles des coureurs IMOCA, les 18 et 19 septembre derniers). Les skippers eux-mêmes affichent des palmarès impressionnants (victoires sur la Solitaire du Figaro, podium sur les transats…) et leurs équipes sont elles-mêmes composées de très bons Boat captains, experts en composite… Et travaillent avec de sacrées boîtes : Mer Agitée, Incidence, North…
Bref, le gratin de la voile française passe effectivement, à un moment où à un autre, par Port-la-Forêt – le seul pôle de course au large labellisé "Centre d’Excellence National", les quatre autres étant spécialisé dans l’inshore et la voile olympique. Mais tous ne s’y fixent pas, y compris parmi les skippers, et il y a un paquet de mecs bons ailleurs aussi !

 

20 engagés, 9 made in Port-Laf"Sur les 20 skippers engagés pour le Vendée Globe 2012-13, neuf s'entraînent au pôle de Port-la-Forêt... Une bonne proportion pour briguer le podium !Photo @ Vincent Curutchet (DPPI / Vendée Globe)

> Tous les vainqueurs du Vendée Globe ont été formés à Port-la-Forêt.
VRAI.
Si l’on prend 1995 comme point de départ – soit l’année où le centre d’entraînement a été agréé par le Ministère des Sports – et que l’on regarde les palmarès du Vendée Globe depuis 2000, c’est vite vu. Michel Desjoyeaux a remporté le tour du monde mythique en 2000-01, puis en 2008-09, et Vincent Riou a pris son ticket en 2004-05 – tous les deux ont fait leurs classes à Port-Laf’… En descendant dans le classement, on recense aussi deux places de 2e (Jean Le Cam en 2004-05 et Armel Le Cléac’h en 2008-09), trois places de 3e (Roland Jourdain en 2000-01, Marc Guillemot et Vincent Riou, ex æquo en 2008-09), une place de 4e (Samantha Davies en 2008-09) et une place de 5e (Sébastien Josse en 2004-05). Évidemment, tout ça tient aussi au fait que les très bons skippers sont nombreux à être inscrits au pôle et ne constitue pas une statistique rigoureuse… Les résultats du pôle n’en sont pas moins impressionnants !

 



Voiles et Voiliers n°501, novembre 2012, spécial Vendée Globe> Retrouvez le programme officiel du Vendée Globe 2012 (70 pages !), réalisé par la rédaction, dans le numéro spécial de Voiles et Voiliers, n°501, novembre 2012, en kiosque le 18 octobre.



...........
L’effectif 2012 du pôle

> 9 engagés sur le Vendée Globe : Jérémie Beyou, Samantha Davies, Jean-Pierre Dick, François Gabart, Marc Guillemot, Jean Le Cam, Armel Le Cléac’h, Vincent Riou, Bernard Stamm.
> 18 Figaristes : Thierry Chabagny, Charlie Dalin, Fabien Delahaye, Frédéric Duthil, Yann Eliès, Jeanne Grégoire, Damien Guillou, Corentin Horeau, Francisco Lobato, Alexis Loison, Nicolas Lunven, Anthony Marchand, Paul Meilhat, Gildas Morvan, Thomas Normand, Yoann Richomme, Erwan Tabarly, Julien Villion.
> 4 skippers de MOD 70 : Michel Desjoyeaux, Sidney Gavignet, Sébastien Josse, Roland Jourdain.
> 19 équipiers : Joseph Brault, Jacques Caraës, Antoine Carraz, Charles Caudrelier, Sébastien Col, Gilles Favennec, Damian Foxall, Morgane Gautier, Bruno Jourdren, Antoine Koch, Emmanuel Le Borgne, Martin Le Pape, Ronan Lucas, Jean-Luc Nélias, Xavier Revil, Alban Russollin, Thomas Rouxel, Nicolas Texier, Liz Wardley.

...........
Plus d'infos sur le Pôle Finistère Course au Large, ici.

...........
Découvrez l'Artemis Offshore sailing Académy anglaise en vidéo ici et le Centre d'entraînement de la Grande Motte, ici.