Le jeudi 19 janvier 2017, Armel Le Cléac'h remportait la 8e édition du Vendée Globe sur son monocoque Banque Populaire VIII après un tour du monde sans escale et sans assistance. Le Finistérien améliorait ainsi le précédent record de près de 4 jours (3 jours, 22 heures et 40 minutes) établi par François Gabart lors de sa victoire lors de l'édition 2012-2013. Mais au-delà de la compétition et des records, le Vendée Globe c’est une histoire de technique et d’humanité, de mer et de sel, de limites et de dépassement. Et nous, on aime… Alors la rédaction de voilesetvoiliers.com vous en fait suivre les péripéties de près.

Actualité à la Hune

Vendée Globe 2012-2013

La légende du Vendée Globe se perpétue !

Plus de 575 000 visiteurs les deux premières semaines ! Nouveau record battu pour le Vendée Globe dont le succès populaire ne fléchit pas d’une édition à l’autre. Ils seront vingt solitaires au départ, samedi à 13h02, de cette 7e édition. Exactement comme en 2004. Présentation.
  • Publié le : 06/11/2012 - 00:06

Le Vendée Globe : un vrai succès populaire, toujoursPlus de 575 000 visiteurs en deux semaines dans le Village du Vendée Globe : plus que jamais mythique, la course fait toujours rêver les passionnés comme les néophytes !Photo @ Olivier Blanchet (DPPI / Vendée Globe)Visites de sécurité, autographes sur les pontons, interviews avec les médias, sollicitations des sponsors ou participations à des ateliers de cuisine pour animer le village du Vendée Globe… A quelques jours du départ, le quotidien des concurrents au tour du monde est particulièrement chargé. La pression monte et il faut réussir à entrer doucement dans sa bulle pour se préparer à cette expérience unique en sport de vivre seul pendant près de trois mois sur les mers les plus hostiles du monde.

40e rugissants, 50e hurlants, cap Horn, icebergs… Autant de noms qui rappellent immédiatement les dangers qui guettent les vingt concurrents au Graal de la course au large. C’est certainement l’admiration que suscitent ces aventuriers – ainsi que la simplicité du concept d’un tour du monde en solitaire – qui fait le succès intarissable de cette épreuve.

Le tour le plus durA l'image de Jean-Pierre Dick sur Virbac-Paprec 3, la plupart des concurrents savent ce qui les attend : trois mois de solitude sur les mers les plus hostiles de la planète.Photo @ Jean-Marie Liot (DPPI / Virbac Paprec Sailing Team)Dès la première édition, en 1989, le Vendée Globe a mobilisé les foules. Bien au-delà des simples passionnés de voile et de régate. Et, dès cette première édition, les mésaventures et les histoires de sauvetage ont forgé la légende de celle qui s’appelait à l’origine le Vendée Globe Challenge. A commencer par Loïck Peyron au secours de Philippe Poupon. Admirablement filmée par le cadet des Peyron, cette séquence inoubliable du redressement de Fleury Michon X, couché sur l’eau comme un vulgaire dériveur, fut le premier chapitre de la formidable histoire de cette course.

Plan villagePrès d'un million de visiteurs sont attendus sur le village du Vendée Globe, qui occupe désormais près de quatre hectares !Document @ Vendée GlobeA chaque édition, ses histoires plus incroyables les unes que les autres. En 1992, c’est la langue recousue de Bertrand de Broc. En 1996, ce sont les sauvetages in extremis des trois naufragés Dinelli, Dubois et Bullimore et la tragique disparition de Gerry Roufs. En 2000, c’est Yves Parlier qui joue les Robinson Crusoé dans une île perdue de Nouvelle-Zélande. En 2004, c’est Mike Golding qui réussit le premier exploit de terminer le Vendée Globe sans quille ! Une prouesse imitée quatre ans plus tard en 2008 par Marc Guillemot, dont on se souviendra surtout pour son rôle de Saint-Bernard auprès de Yann Eliès, grièvement blessé au Sud de l’Australie.

Mais toutes ces anecdotes qui rappellent que ces marins-là sont exceptionnels ne doivent pas masquer les exploits de ceux qui sont revenus les premiers aux Sables-d’Olonne, au terme d’une extraordinaire épopée sur les mers du globe. Titouan Lamazou en 1990, Alain Gautier en 1993, Christophe Auguin en 1997, Michel Desjoyeaux en 2001 et 2009 et Vincent Riou en 2005 sont eux aussi entrés dans la légende. Au point que leurs empreintes sont désormais moulées ad vitam sur le remblai des Sables-d’Olonne, tels les stars d’Hollywood sur Sunset Boulevard. Une reconnaissance qui place aussi cette course dans une autre dimension par rapport à toutes les épreuves de voile à travers le monde.

Sommeil sur le Vendée GlobeLa gestion du sommeil est l'une des clés du solitaire (ici Armel Le Cléac'h), qui ne dort en moyenne que cinq heures par jour par tranches de vingt minutes à une heure. Photo @ Vincent Curutchet (Banque Populaire)
Qui ajoutera ses empreintes en 2013 ?

Une bonne douzaine des 20 concurrents au départ peut nourrir cet espoir et vibrer d’émotion en remontant le premier le chenal des Sables toujours couvert de monde.

Si Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol), Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur), Alessandro di Benedetto (Team Plastique) et Zbigniew Gutkowski (Energa) ne partent pas dans cette optique, les autres ont tous une carte à jouer.

Certains présentent tous les atouts de compétences, d’expériences, de talent, de budget et de bateau performant pour se classer parmi les favoris. Vincent Riou (PRB), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) présentent en plus – de tous les arguments précités – l’avantage d’avoir déjà un ou deux Vendée Globe dans le sillage. François Gabart (Macif), bien que novice du tour du monde, a lui aussi toutes les qualités requises pour revenir le premier en Vendée.

Bien qu’il dispose d’un bateau neuf, Javier Sanso (Acciona) n’a jamais fait ses preuves en solitaire. Difficile le de classer mieux qu’outsider. Le sixième bateau neuf est celui de Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) qui, malgré son énorme expérience du monocoque 60 pieds, doit d’abord terminer, afin d’effacer ses deux échecs précédents. Idem pour Alex Thomson (Hugo Boss) qui, pour sa part, s’élancera avec un bateau de la génération précédente.

Ponton du Vendée Globe 2012Les 20 IMOCA sont amarrés au célèbre ponton Vendée Globe. Les visiteurs peuvent l'arpenter pour découvrir au plus près ces fabuleuses machines de 18 mètres.  (Cliquez poue agrandir).Plan @ François Chevalier Jérémie Beyou (Maître Coq), Marc Guillemot (Safran), Jean Le Cam (Synerciel), Arnaud Boissières (Akena Vérandas) et Kito de Pavant (Groupe Bel) ne possèdent pas tous les atouts des favoris, mais se classent comme de très sérieux outsiders. Quant à Mike Golding (Gamesa) et Dominique Wavre (Mirabaud), leur quatrième participation au Vendée Globe montre leur immense expérience en la matière. Mais leur manque de courses récentes et l’exigence de ses machines surhumaines obligent malheureusement à rappeler que le poids de l’âge est, à 52 (Mike) et 57 ans (Dominique), une donnée à prendre en compte et qu’il leur sera peut-être difficile de tenir le rythme d’adversaires plus jeunes et plus fougueux.

Le tour du monde en 80 jours ?

84 jours 03 heures 09 minutes… Tel est le temps à battre, réalisé par Michel Desjoyeaux en 2009. Un chrono  loin d’être insurmontable lorsqu’on se souvient déjà que Mich’ Desj’ était reparti des Sables avec 44 heures de retard.

Est-ce que la barre symbolique des 80 jours sera franchie par un marin solitaire en monocoque, moins de vingt ans après le premier Trophée Jules Verne de Bruno Peyron en équipage sur un multicoque ? Là encore, c’est possible. À condition d’un petit coup de pouce météorologique. Et les conditions prévues pour les premiers jours de course s’annoncent plutôt favorables. De bon augure pour un nouveau record…

 

………..
>> Notre mini-site sur le Vendée Globe, avec déjà près de 80 contenus, est ici.

>> Les diaporamas des vingt skippers et des vingt bateaux du Vendée Globe sont là.
Vendée Globe 2012-2013 : les vingt skippers au départVendée Globe 2012-2013 : les vingt skippers au départ.Photos @ DPPI, Sea & Co, Lloyd Images...


>> Le décryptage du parcours et de ses portes des glaces est ici.
Le parcours théorique initial du Vendée Globe 2012-2013Le parcours théorique initial du Vendée Globe 2012-2013, long de 24 048 milles, n’est sur le papier pas très différent de celui de l’édition 2008-2009 (24 016 milles). Reste à savoir comment il évoluera durant l’épreuve elle-même, en fonction de l'observation des glaces dans le Sud – et de leur déplacement.Photo @ Vendée Globe (Yann Groleau)


>> La première partie de l’interview de Denis Horeau, directeur de course, est ici.
>> La seconde partie de l’interview de Denis Horeau, directeur de course, est là.

 


………..
Vendée Globe : des chiffres et des lettres

Les plans du Vendée Globe 2012-2013
6 plans Verdier-VPLP : Safran, Groupe Bel, PRB, Virbac-Paprec 3, Banque Populaire, Macif
5 plans Farr : Maître Coq, Akena Vérandas, Bureau Vallée, Synerciel, Hugo Boss
3 plans Finot-Conq : Votre Nom autour du Monde, Team Plastique, Energa
3 plans Owen Clarke-Clay Over : Gamesa, Acciona, Mirabaud
2 plans Lombard : Savéol (optimisation Kouyoumdjian), Initiatives Cœur
1 plan Kouyoumdjian : Cheminées Poujoulat
Finot-Conq, vainqueurs de quatre éditions sur six, ne devraient logiquement pas signer le bateau vainqueur cette année – mais, on le sait, l’imprévu règne aussi autour du monde. De leur côté, sur le papier, Verdier-VPLP et Farr ont à la fois pour eux le nombre des skippers et la qualité ! Restent les outsiders, Owen Clarke-Clay Oliver ou Kouyoumdjian…

Les vainqueurs du Vendée Globe, skippers et architectes
1989-1990 : Titouan Lamazou, Ecureuil d’Aquitaine, plan Bouvet-Petit, 25 485 milles à 9,7 nœuds (109 jours)
1992-1993 : Alain Gautier, Bagaes Superior, plan Finot-Conq, 25 315 milles à 9,6 nœuds (110 jours)
1996-1997 : Christophe Auguin, Geodis, plan Finot-Conq, 26 520 milles à 10,4 nœuds (105 jours)
2000-2001 : Michel Desjoyeaux, PRB, plan Finot-Conq, 26 700 milles à 11,9 nœuds (93 jours)
2004-2005 : Vincent Riou, PRB, plan Finot-Conq, 26 714 milles à 12,7 nœuds (87 jours)
2008-2009 : Michel Desjoyeaux, Foncia, plan Farr, 28 303 milles à 14 nœuds (84 jours)
On peut admirer, encore une fois, la performance de Mich’Desj’ (confirmée au paragraphe suivant !) : même en parcourant 3 000 milles de plus que Lamazou ou Gautier, il aura mis presque un mois de moins pour boucler la boucle !

Les meilleures journées réalisées lors du Vendée Globe
1989-1990 : Titouan Lamazou, 304 milles en 24 heures (12,6 nœuds de moyenne)
1992-1993 : Alain Gautier, 339 milles en 24 heures (14,1 nœuds de moyenne)
1996-1997 : Yves Parlier, 374 milles en 24 heures (15,6 nœuds de moyenne)
2000-2001 : Dominique Wavre, 430 milles en 24 heures (17,9 nœuds de moyenne)
2004-2205 : Roland Jourdain, 439 milles en 24 heures (18,3 nœuds de moyenne)
2008-2009 : Michel Desjoyeaux, 466,6 milles en 24 heures (19,4 nœuds de moyenne)
Le record de distance parcourue en 24 heures et en solitaire sur un 60 pieds IMOCA est détenu depuis 2003 par Alex Thomson avec 468,7 milles, soit 19,5 nœuds de moyenne – mais c’était l’un des buts avoués de cette virée en Atlantique. Desjoyeaux, lui, a fait quasiment de même lors d’un marathon où le sprint n’est pas spécialement favorisé – ni souhaitable.

Le nombre de femmes au départ
1989-1990 : 0
1992-1993 : 0
1996-1997 : 2, Isabelle Autissier (arrivée peu après Auguin, mais hors course) et Catherine Chabaud (6e).
2000-2001 : 2, Ellen MacArthur (2e) et Catherine Chabaud (abandon).
2004-2005 : 2, Anne Liardet (11e) et Karen Leibovici (13e).
2008-2009 : 2, Sam Davies (4e) et Dee Caffari (6e)
2012-2013 : 1, Sam Davies.
Pour cette édition, Anne Liardet et Liz Wardley n’ont finalement pu concrétiser leur engagement.

Vendée Globe 2012-2013 : l’ordre de départ des pontonsLe programme complet de sortie des bateaux et l’ordre de départ des pontons pour les 20 concurrents. Bernard Stamm sera le premier à appareiller à 9h30 précises – et Armel Le Cléac’h, le dernier à 10h46. (Cliquez pour agrandir).Document @ Vendée Globe

Le nombre de skippers étrangers au départ
1989-1990 : 3 sur 13, soit 23%, 4 nationalités au départ
1992-1993 : 7 sur 15, soit 47%, 6 nationalités au départ
1996-1997 : 5 sur 16, soit 31%, 5 nationalités au départ
2000-2001 : 11 sur 26, soit 42%, 7 nationalités au départ
2004-2005 : 7 sur 20, soit 35%, 5 nationalités au départ
2008-2009 : 13 sur 30, soit 43%, 7 nationalités au départ
2012-2013 : 7 sur 20, soit 35 %, 7 nationalités au départ
En 2012, on est revenu (ou presque) au niveau de l’édition 2004, alors que 1992, 2000 et 2008 ont constitué des records en la matière.

Le nombre de concurrents à avoir bouclé la boucle aux Sables-d’Olonne
1989-1990 : 7 sur 13 au départ, soit 54%.
1992-1993 : 7 sur 15 au départ, soit 46,7%.
1996-1997 : 6 sur 16 au départ, soit 37,5%.
2000-2001 : 17 sur 26 au départ, soit 65,4%.
2004-2005 : 13 sur 20 au départ, soit 65%.
2008-2009 : 11 sur 30 au départ, soit 36,6%.
Notez que la terrible édition 1996-1997 (chavirages de Thierry Dubois et de Tony Bullimore, naufrage de Raphaël Dinelli et, surtout, disparition de Gerry Roufs), qui a donné lieu à des modifications de jauge et à des vérifications poussées des 60 pieds, a été suivie par deux crus plutôt sages – avant l’édition 2008-2009, qui a vu près des deux-tiers de la flotte ne pas terminer en course… Autant dire que le Vendée Globe 2012-2013 est attendu au tournant – et que son bilan pourrait avoir quelque influence dans le débat sur la monotypie.

Il n’y a pas d’âge pour courir autour du monde !
Le plus jeune participant : Ellen MacArthur en 2000-2001 (24 ans)
Le concurrent le plus âgé : Jose de Ugarte en 1992-1993 (62 ans)
Le plus jeune vainqueur : Alain Gautier en 1992-1993 (30 ans)
Le vainqueur le plus âgé : Michel Desjoyeaux en 2008-2009 (44 ans)
Cette année, le plus jeune est Louis Burton (27 ans), et le plus âgé, Dominique Wavre (56 ans) – Dom' est aussi le plus capé en tours du monde : 7 déjà bouclés en course !

H.H.


Voiles et Voiliers n°501, novembre 2012, spécial Vendée Globe

 

> Retrouvez le programme officiel du Vendée Globe 2012 (70 pages !), réalisé par l'ensemble de la rédaction, dans le numéro spécial de Voiles et Voiliers, n°501, novembre 2012, en kiosque depuis le 18 octobre.

 

En complément

  1. Favoris, outsiders, aventuriers : les forces en présence Réservé à nos abonnés Réservé aux acheteurs du numéro Novembre 2012 05/11/2012 - 01:08 Vendée Globe 2012-2013 Favoris, outsiders, aventuriers : les forces en présence Malgré les difficultés économiques, ils seront 20 solitaires de six nationalités sur la ligne de départ du Vendée Globe, samedi 10 novembre. 19 hommes et une femme hors du commun, venus d'horizons différents, avec des moyens et des objectifs différents. Certains visent la gagne, d'autres le podium, et quelques-uns veulent simplement vivre une aventure unique. Favoris, outsiders ou aventuriers : voici une brève synthèse des forces en présence de cette 7e édition de la plus mythique des courses au large.
  2. emporté par la houle... 03/11/2012 - 00:01 Vendée Globe 2012-2013 - Alex Thomson & Hugo Boss Emporté par la houle… Avant de les laisser s’enivrer de houle, le Vendée Globe offre aux solitaires un beau bain de foule. Cette période d’avant-départ, cette pression, cette excitation, les skippers l’aiment et la redoutent. Il ne faut pas perdre le fil. Histoire de pouvoir attaquer avec panache, comme ici Alex Thomson.
  3. vendée globe 2012-2013   les vingt skippers au départ 22/10/2012 - 00:02 Vendée Globe 2012-2013 - Diaporamas Les 20 skippers et les 20 bateaux du Vendée Globe Vingt marins, vingt bateaux. Autant de parcours, de personnalités, de choix techniques, d’espoirs, de volonté et désir. Autant de visages déterminés ou souriants. De carènes et de gréements. Diaporamas.
  4. denis horeau, 61 ans, directeur de course du vendée globe 11/10/2012 - 00:01 Vendée Globe 2012-2013 - Interview du directeur de course (2/2) Denis Horeau : «Que veut-on faire de cet enfant surdoué ?» Il a été le directeur de course du Figaro. De la Barcelona World Race. Du premier Vendée Globe. Puis de deux autres éditions. Il l’est à nouveau cette année. Interview de Denis Horeau, deuxième partie.
  5. denis horeau, directeur de course du vendée globe 10/10/2012 - 00:01 Vendée Globe 2012-2013 - Interview du directeur de course (1/2) Denis Horeau : «Le Vendée Globe est un parfait marqueur de son époque» Il a été le directeur de course du Figaro. De la Barcelona World Race. Du premier Vendée Globe. Puis de deux autres éditions. Il l’est à nouveau cette année. Interview de Denis Horeau, première partie.
  6. le parcours théorique initial du vendée globe 2012-2013 07/10/2012 - 09:56 Vendée Globe 2012-2013 Vendée Globe : découvrez le parcours et ses portes des glaces 24 048 milles : tel est la longueur du parcours – théorique – du Vendée Globe 2012. Qui prend bien sûr en compte l’englacement des mers du Sud, la position des icebergs et leur déplacement. Décryptage.