Le sommaire du mois

N°560
Voiles et Voiliers octobre 2017

Couv/Sommaire VV560

DOSSIER

MINI-TRANSAT 2017

Traverser l’Atlantique à bord d’un 6,50 mètres. Il y a quarante ans, la première édition de cette course de fous furieux s’élançait de Penzance (Royaume-Uni). Son départ est désormais donné en France, mais la Mini-Transat conserve cet esprit unique réclamant du talent et un sacré culot. Voiles et Voiliers vous propose d’en (re)découvrir ses histoires les plus folles et le récit d’un vétéran de la course, Halvard Mabire.

Nous avons également organisé une réunion émouvante et insolite entre le Serpentaire vainqueur de la première édition et le Pogo 3, référence en mini de série. A ne pas manquer en vidéo ici.

Serpentaire vs Pogo40 ans séparent le Serpentaire vainqueur de la première édition (à gauche) du Pogo 3.Photo @ Benoît Stichelbaut

A l’initiative de Voiles et Voiliers, Benoît Marie, vainqueur de la Mini-Transat 2013, a testé le mini volant Arkema, un proto à foils dont les innovations suscitent de nombreuses attentes. Une expérience à découvrir ici en vidéo.

Nous n’avons pas oublié l’aspect sportif, voire extrême, des petits voiliers, en testant le 747 de la société lorientaise SEAir. Si cette petite bombe de 6,50 mètres à foil ne participe pas à l’édition 2017 de la Mini-Transat, elle n’en est pas moins destinée à offrir de toutes nouvelles sensations aux amateurs de course au large. Vous pouvez vous en faire une idée en vidéo ici.

SEAirLa start-up lorientaise SEAir a fait décoller le premier prototype de son monocoque destiné à la course au large en début d’année.Photo @ Arnaud Pilpré

Enfin, la rédaction de Voiles et Voiliers dresse l’inventaire des hommes et des bateaux participant à cette course d’exception et la liste des forces en présence, que ce soit en proto ou en série.

Qui dit mini dit aussi minimalisme : nous avons demandé au photographe suisse Gilles Favez de nous faire le récit de son raid de trois semaines en Bretagne Sud à bord de son Sy’bellule, un voile-aviron de 6,20 mètres ouvert, original et performant.

On re-cause voile-aviron avec la genèse du Lite XP commandé par Mathieu Bonnier à l’architecte Samuel Manuard. Ou neuf mois de réflexion pour accoucher d’un petit bateau conçu pour de grandes aventures.

6,20 mètres, c’est également la taille de Pépé et Patate. Deux Kelt à bord desquels les huit membres de la famille Masselis ont entrepris six mois de cabotage atlantique, puis méditerranéen. Un projet pas banal : les trois aînés des enfants, tout juste ados, voyagent comme des grands sur Pépé. Une rencontre à retrouver ici.

Il faut forcément un bateau de plus de 10 mètres pour traverser les océans ? Faux. De La Rochelle à Cuba en passant par les Antilles et le Brésil, Florence et Michel montrent avec l’odyssée leur Moana (8,70 mètres), que «Small is beautiful». 

 

TRADITION

De petit format, il en est également question dans nos pages Tradition, qui reviennent ce mois-ci sur l’aventure entreprise en 1965 par la tête brûlée Robert Manry. Ce journaliste américain a traversé l’Atlantique à bord du Tinkerbelle, un croiseur minimaliste de 4,10 mètres. Un récit ahurissant.

Arrivée FalmouthLe Tinkerbelle lors de son arrivée à Falmouth, en 1965Photo @ DR 

ÇA VOUS EST ARRIVE

Clément David naviguait en solitaire lorsque son X-99 a pris feu. Il revient pour Voiles et Voiliers sur cette matinée du mois de juin où il a dû abandonner son bateau après avoir tenté, malheureusement sans succès, de maîtriser un incendie sans pitié.

IncendieMalgré l’utilisation de deux extincteurs, Clément n’a pas réussi à maîtriser l’incendie à bord de son x-99. Photo @ S.Juhel/SNSM de Trébeurden

EQUIPEMENT

Fidèles à notre devise du mois – « Small is beautiful » -, nous avons sélectionné une gamme de petits accessoires toujours utiles à bord, des coques étanches pour smartphones à la station météo de poche.

 

ESSAIS

Petit mais costaud. Nous avons testé le RS Neo, le petit (3,53 mètres) dériveur du chantier RS destiné aux pratiquants avides de sensations et de simplicité.

RS NeoLe RS Neo a été créé pour combler le manque de supports entre ceux des débutants et ceux des régatiers.Photo @ Pierre Le Clainche

Le Solenn 42 est en revanche un grand bateau de promenade. Découvrez ce superbe voilier en bois de 13 mètres qui marie élégance et sobriété et possède un indéniable caractère.